COSPAR la dit!...

     1194
20 Comments    06-03-2009


Argent trop cher!!

            COSPAR la dit : « Argent trop cher à la Réunion ! »

Meuh non allez… Là je sens qu’on se laisse aller à la désespérance, à l’acrimonie, à tant va la cruche à l’eau qu’à, la fin elle se casse et au sommet des profondeurs du désespoir là !

Et il faut pas ! On me dit : « les prix vont baisser » oui, certes ! Mais lesquels ? Tout est là !

            Le panier du COSPAR ,c’est pas une mince affaire ça !…. Y a-t-il dans le panier COSPAR autant de produits zoreil que de produits créoles ? Autant de jambon de Bayonne que de boucané qui vont coûter moins cher ? Ah la bonne question ! Eh bien moi je ne crois pas, et je crois au contraire que la fracture sociale va bientôt ressembler sur note île à la faille de San Andréas, Silicon Valley en moins , parce que pour tout ce que certains vont payer moins cher parce que d’usage courant ici, ce que d’autres consomment par usage métropolitain et non îlien va compenser la baisse des premiers ! Les vases communicants, vous savez, et vous n’ignorez pas que l’économie de l’île est aux mains de quelques poignées de mains justement et seulement de celles-ci… ce qui sort d’un côté va nécessairement rentrer de l’autre…

            On va me répondre « oui, mais toi, tu as ton salaire revalorisé de 36% ! » et là, je réponds, tout de go et tout de suite, si ce n’est pas tout à l’égout et tutti frutti : « Mais où vont-ils, mes 36%, Huum ?… Humm ?… Mhhh ?… »

            Eh bien ils vont pour payer les choses que j’achète et que je consomme sur place qui coûtent au moins 36% de plus qu’en métropole où je les consommais déjà ! Eh oui ! Et à la fin du mois, comme les autres, il ne me reste plus rien, et je ne vais pas retenir en otage les usagers de la route du littoral pour autant, moi !

            Alors j’explique… Mon loyer… 900 € pour un F 4… Ah mais oui, avec vue sur la mer ! Mais plus pour très longtemps, parce que le beau-frère du propriétaire qui n’était bien sûr pas au courant il y a 4 mois, construit un immeuble juste en face, mais qu’importe ! La Réunion, c’est beau ! Et ma maison est bien située, proche de tout ! Mais oui ! Mais comme de toute façon, la Réunion, c’est beau de partout, et petit, donc loin de nulle part, c’est pas dur de s’envoyer une petite augmentation des prix derrière la cravate à ce titre là ! CQFD !

            Bon alors évidemment, on va m’argumenter de cesser de consommer zoreil et de manger créole ! Ben…. Non. J’ai pas dit que ce n’était pas bon, s’entend bien, hein ! J’ai juste dit : « Non. » Sur un ton posé, calme, limpide, anticyclonique et dépourvu de quoi que ce soit et même d’autre chose. Juste : « Non. » Peu importe mes raisons, et j’en ai, et je ne vais pas vous assommer avec mes petits soucis gastriques ici, je ne vous dirai pas que « c’est pas bon », ce serait un mensonge éhonté ! Alors je n’évoquerai que la parole d’Adel Latifi dont il m’oint, voire qu’il m'oignât, du verbe oindre, au coin du rif par une chaude soirée automnale sur les contreforts de l’Atlas pendant que le muezzin muezzait du haut du minaret de la mosquée, et que le soleil se couchait sur l’océan bleu nuit tandis que soufflait un vent chaud et sablonneux du Sud un soir d’Aïd, alors que nous buvions un thé à l'écorce d'orange amère en devisant ça et là sur l’étendue des vertes terres agricoles et fertiles qui s’étendaient de là à Marrakech, lorsque le Grand Homme dit après une profonde inspiration qu'un long silence avait alimentée virgule : « la beauté pour un crapaud, c’est sa crapaude. »

             Ainsi dit Adel Latifi le Sage, Verset XII, page 45 du catalogue Kettner Printemps 1981. Ce qui exlique tout et même tout le reste.

            De toute manière, ami de la métropole, que ça ne t’empêche pas de venir en vacances ici ! L’île est paradisiaque toute l’année, et j’entends trop parler dans les médias métropolitains de « Maurice » et des « Seychelles » (Mahé subit actuellement une canicule à plus de 30° la nuit, pas terrible hein ? Non ! Non ! La Réunion, il est booooon !!!!), et pas assez de notre petit caillou, dont le principal atout est l’accueil humain dans une ambiance naturelle sensas. Si l’on excepte le Chaudron bien sûr, et encore, la nuit…  Faut venir ici, l ‘économie en a besoin ! Et pas avoir peur que le COSPAR vous enferme dans les supermarchés, non non !

            Allez, je vous attends ! Et inutile de ramener un budget vacances rallongé de 36%, sauf bien sûr si vous y tenez, après tout, c’est vos sous !, les prix plus chers, c’est juste pour si vous y habitez !J’ai testé les deux formules : vacances et résident, ben croyez-moi, c’est pas pareil ! Pis après tout, c’est fait pour !