La Houle à la Réunion: Explications

     1501
20 Comments    14-05-2007


La houle n'est pas un tsunami...

Eh bien l'ami, l'actualité ne nous gâte pas en phénomènes joyeux!! J'aurais pu te parler de la cueuillette du muguet dans les Hauts, mais non, je te propose d'évoquer une nouvelle catastrophe naturelle touchant de plein fouet notre île: la houle.

OK, l'Ami! Je te le concède, je te sais inquiet de la multiplication sur l'Ile Bourbon depuis trois mois des catastrophes naturelles qui s'y abattent, je te sens corrélatif avec une certaine forme d'immigation non clandestine et néanmoins dûment accréditée, mais n'y vois là que coïncidence propre à finalement stimuler tes zygomatiques, l'observateur que je suis n'attendant plus finalement ici que la fin du monde, version Philippulus le Prophète! (voir toujours l'Ile Mystérieuse de Tintin!!)

Donc, le week-end dernier, l'île a été frappée par plusieurs vagues de plus de dix mètres de haut, ravageant de St Joseph à la Possession pas mal d'abris côtiers, navires, installations de plaisance, bateaux de pêche.

A l'heure où j'écris ces lignes, la Préfecture vient de publier un communiqué interdisant toute approche du littoral à quiconque par Arrêté et par Belzébuth...

Les services de Météo France, en partenariat avec ceux de la Direction Départementale de l'Equipement, disposant de ce que l'on nomme des houlographes disposés au large de St Pierre, le long de la côte Ouest et au Port, annoncent avec certitude pour cette nuit un nouveau phénomène identique.

Mais quelques remarques s'imposent: si un tsunami est créé par des phénomènes la plupart du temps sismiques dans les fonds sous-marins, une houle est générée uniquement par le vent.

Mais d'où vient ce vent? En fait, il faut savoir que c'est l'hiver austral ici. Donc, quelqueprt entre l'Antartique et les Iles Kerguelen (eh oui!!), de fortes tempêtes se forment et soufflent. Celles-ci brisent a surface de l'Océan, et la houle ainsi formée parcourt plusieurs milliers de kilomètres, avant de venir frapper les côtes de Madagascar (moins protégée car moins infrastructurée que l'Ile de la Réunion, donc risquant de plus en souffrir)  et les nôtres, par sa façade sud et ouest. Je confirmeque sur le nord de l'Ile, la houle est normale.

Une des caractéristiques de tout mouvement vibatoire est sa période, mesurée en unité de temps. Si la période d'un tsunami se mesure en minutes voire en heures, celle d'une houle se mesure en secondes.

Par contre, plus la période est courte, plus la "force" de la vague est importante. 

Par exemple, dans la nuit de samedi à dimanche, la période du phénomène était de 10 secondes. La houle annoncée pour cette nuit sera vraisemblablement d'après les prévisionnistes d'environ 16 à 17secondes, donc moins forte.

Note, l'Ami, que cette force exprimée par la période est complètement indépendante de la hauteur de la vague, qu'on ne se méprenne pas!

Celle arrivant est prévue pour une moyenne de 5 mètres, ce qui n'exclut en aucun cas des crêtes de dix mètres. 

Voilà quelques indications qui me sont parvenues et que je te livre ici, l'Ami,  pour ce qui est de la survie de ton voyageur préféré, n'aies crainte, il dormira ce soir avec son masque, son tuba et ses palmes, sur le dos pour ne pas s'étouffer, avec son canard gonflable à proximité!!